L’Etat et le Collectif Mentorat lancent “1 jeune, 1 mentor” pour promouvoir l’égalité des chances grâce à l’accompagnement des jeunes par le mentorat.

L’Etat et le Collectif Mentorat lancent “1 jeune, 1 mentor” pour promouvoir l’égalité des chances grâce à l’accompagnement des jeunes par le mentorat.
18 mai 2021 Collectif Mentorat

Avec cette plateforme en ligne, 100 000 jeunes seront accompagnés par un mentor d’ici la fin de l’année 2021, soit trois fois plus d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes qui bénéficieront des bienfaits du mentorat.

 

Le mentorat, une réponse aux inégalités socio-économiques

Annoncée par le président de la République le 1er mars 2021 dans le cadre de l’agenda en faveur de l’égalité des chances, la création de la plate-forme 1jeune1mentor.fr  s’inscrit dans le plan “1 jeune, 1 solution” pour donner aux jeunes toutes les ressources pour préparer leur avenir.

Concrètement, chaque demande déposée sur le site 1jeune1mentor.fr sera relayée vers l’association du Collectif Mentorat la plus pertinente, qui prendra ensuite le relai pour mettre en contact un jeune souhaitant être mentoré avec un bénévole souhaitant devenir mentor. 

Le mentorat s’adresse à des jeunes de moins de 30 ans rencontrant des difficultés, qu’il s’agisse de problèmes scolaires pour des écoliers et des collégiens, de questions d’orientation pour des collégiens et des lycéens, ou de problématiques d’insertion professionnelle. Plus que cela, “le mentorat est un engagement personnel pour le mentor, basé sur le volontariat, la confiance, la bienveillance et le respect mutuel”, explique Christophe Paris, président du Collectif Mentorat. Il permet d’anticiper les risques d’autocensure et de briser le plafond de verre en agissant sur le levier de la confiance. “Les bénéfices du mentorat ne concernent pas seulement les jeunes mentorés. Les mentors nous expliquent souvent à quel point cet engagement les a transformés, les menant vers une prise de conscience des inégalités. D’autres évoquent la satisfaction de rendre ce dont ils ont bénéficié ou de faire don de ce qui leur a manqué.”

 

Donner une nouvelle dimension au mentorat

L’engagement s’inscrit dans la durée. Le mentor et le jeune se rencontrent plusieurs heures par mois, pendant au moins six mois, et parfois durant plusieurs années. Pendant toute la durée du mentorat, le binôme est accompagné par l’association qui offre une méthodologie au mentor et un cadre sécurisé pour chacun.

“Avec le plan “1 jeune, 1 mentor”, nous allons pouvoir donner une nouvelle dimension au mentorat”, explique Christophe Paris. “Les associations vont pouvoir aller à la rencontre de nouveaux publics sur l’ensemble du territoire français.” 

Alors que les associations du Collectif Mentorat ont accompagné 30 000 binômes via un programme de mentorat l’année dernière, le plan “1 jeune, 1 mentor” contribuera à l’atteinte d’un objectif de 100 000 jeunes mentorés d’ici la fin de l’année, comme annoncé par le président de la République le 1er mars dernier.

—–

Contact presse

Matthieu Kusiak, matthieu.kusiak@collectifmentorat.fr, 06 46 40 69 91

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*