Revivez les premières Assises du mentorat – atelier 1 – le mentorat pas à pas

Revivez les premières Assises du mentorat – atelier 1 – le mentorat pas à pas
25 janvier 2021 Collectif Mentorat

Objectifs de l’atelier 1 : Comprendre les étapes essentielles pour mettre en place un programme de mentorat de qualité. Appréhender les aspects pratiques avec des exemples terrain. Réfléchir à l’évolution d’un programme de mentorat et à ses transformations avec l’exemple d’une fusion entre associations. Évoquer le rôle et les enjeux des acteurs qui financent l’action. 

Animation :  Matthieu LANTIER et Géraldine LOUIS – Entraide Scolaire Amicale 

Intervenants 

Coline COSTES – Chargée de développement local à Strasbourg – AFEV   
Jérémy HENRIOT – Coordinateur Projet Mentorat – Secteur Lille – AFEV
Benjamin BLAVIER – Co-fondateur et co-président – ARTICLE 1
Charles FIESSINGER – Manager Diversités – Inclusion et des Espaces Mobilité – Michelin

 

Le mentorat, qu’est-ce que c’est ? Quelle différence avec le coaching ? Comment démocratiser le mentorat à destination des bons publics, et le différencier du coaching et d’autres accompagnements ?

Le mentorat est un engagement mutuel, bénévole et gratuit entre un mentor et un mentoré. La relation établie entre le mentor et le mentoré se définit par des objectifs qui évoluent et s’adaptent en fonction des besoins spécifiques de la personne accompagnée. Cette relation d’accompagnement et de soutien évolue sur le moyen et/ou long terme et se base sur l’apprentissage mutuel, la confiance réciproque et le développement de l’autonomie. Cette action est encadrée par une structure professionnelle qui recrute, forme, suit et évalue l’action du début jusqu’à la fin. 

Le coaching, à la différence du mentorat, implique souvent un accompagnement payant porté par un professionnel, sur une courte durée. La relation formelle se termine une fois que la personne accompagnée a atteint les objectifs établis. Le mentorat est une action bénévole, individuelle (un mentor pour un mentoré) et ne se limite pas au cadre scolaire ou académique. 

 

Si une structure veut mettre en place du mentorat, comment doit-elle faire ? 

Le mentorat vers des publics en fragilité ne s’improvise pas et nécessite une structure professionnelle qui encadre l’action et qui assure les étapes indispensables. A savoir :

  • Sourcing mentors/mentorés 
  • Matching : la mise en place du binôme
  • Structuration du programme et pilotage (modéliser l’encadrement du binôme, harmonisation des pratiques, formation et accompagnement des professionnels)
  • Suivi de l’action 
  • Formation et accompagnement des mentors
  • Bilan et évaluation 

Chaque relation de mentorat est unique, elle évolue et s’adapte en fonction des besoins du mentoré. Lorsque l’action dépasse le cadre du mentorat ou que l’accompagnement proposé est insuffisant pour le mentoré, il est important de faire appel à des professionnels spécialisés, qui vont prendre le relais. Le mentor est une personne bénévole et non professionnelle. 

Chaque association s’adapte et se structure en fonction de son public cible et en fonction de sa culture. Il est important de développer le mentorat à la hauteur des moyens que l’on est capable de mettre en place. Afin de renouveler l’action, il est indispensable de pouvoir évaluer l’impact de son action. La structure a besoin de réfléchir l’action sur le long terme pour offrir un accompagnement qui évolue au fur et à mesure que l’on s’y engage.

Un mentor n’intervient jamais seul, il y a un réseau de professionnels qui assurent et qui structurent l’action en lien avec la communauté éducative. Le mentorat est une action à fort impact social qui nécessite de moyens financiers conséquents pour se structurer et pour accompagner les publics en fragilité.

 

Quel regard les entreprises portent-elles sur le mentorat ? 

Du point de vue des entreprises, le mentorat social est vu comme une action structurante qui permet de sensibiliser les collaborateurs et les cadres dirigeants à l’égalité des chances. C’est une action qui crée de la valeur chez les collaborateurs qui s’engagent notamment en termes de softskills.

Il est important qu’une action de mentorat soit financée par plusieurs partenaires pour agir de manière collective et soutenir des actions et les pérenniser. Le mentorat est un outil très puissant mais qui nécessite  d’être clarifié au sein des entreprises, notamment en ce qui concerne son impact social et sa mise en place. Le mentorat est un outil d’éducation et d’émancipation qui coûte cher et qui doit être financé par le public et par le privé. 

 

PERSPECTIVES POUR LE COLLECTIF MENTORAT : 

  • Réfléchir au métier du mentorat de manière à mettre en place un process standardisé pour structurer et développer le mentorat de manière qualitative et accompagner les professionnels.
  • Rendre plus lisible le mentorat et cartographier les actions existantes pour tous ceux qui souhaitent y prendre part : développer la complémentarité entre les associations qui offrent du mentorat, apporter une approche globale du mentorat au sein d’un écosystème d’acteurs, guider les financeurs.
  • Accompagner les entreprises dans la communication et l’engagement de leurs collaborateurs pour développer le mentorat.
  • Travailler avec les pouvoirs publics pour faciliter l’identification des programmes de mentorat et cibler les actions à plus fort impact.
  • Connecter l’ambition des associations nationales avec les synergies locales effectives en s’appuyant sur les pouvoirs publics et les initiatives existantes. 
  • Le Collectif Mentorat doit permettre de rendre visibles les recettes, les techniques, les outils développés en “open source”, et doit être capable de diffuser les techniques professionnelles du mentorat pour que d’autres structures puissent se les approprier. 
  • Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle et de la « dette » durablement contractée auprès de notre jeunesse, il conviendrait de créer une véritable politique publique du mentorat : travailler avec les pouvoirs publics et privés pour installer en France un droit au mentorat pour tous les jeunes qui en ont besoin.

 

(Propos recueillis par Fiona Soler Harroche)

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*