Entretien avec Sylvie Guillaume

Entretien avec Sylvie Guillaume
31 mars 2020 Afev
Sylvie Guillaume

Quelle est votre vision personnelle du mentorat et dans quelles circonstances avez-vous entrepris de soutenir ce dispositif d’aide aux jeunes en difficulté scolaire ?

« Le mentorat est pour moi une manière d’accompagner, au sens large, des personnes qui nécessitent un guidage, des conseils ou qui rencontrent des difficultés, quelquefois les trois à la fois. Concernant les élèves, il ne s’agit pas seulement de faire du soutien scolaire mais aussi de partager des expériences, d’être présents pour ces jeunes au niveau moral, émotionnel et éducatif. Le mentorat présente pour moi des avantages mutuels sur tous les plans, que ce soit pour les élèves pris en charge par le dispositif, pour leurs parents et enfin pour les mentors eux-mêmes. Il y a un enrichissement respectif, un cheminement plus qu’un apprentissage ; j’aime beaucoup l’idée de collaboration que je trouve chargée de sens. Voilà pourquoi, lorsque j’ai été sollicitée, j’ai décidé de passer à une phase plus active. »

 

 En quoi estimez-vous que le mentorat est un levier pour la cohésion sociale et la lutte contre les inégalités ?

« Le mentorat permet de créer du lien entre des personnes dont les chemins ne se seraient peut-être jamais croisés sans ce dispositif. L’idée est que les uns et les autres se comprennent alors mieux et qu’ils soient plus ouverts à échanger avec des individus de milieux différents dans le futur. Dit autrement, cela ressemble au bon vieux – et utile – « ne laisser personne au bord du chemin » appliqué au partage d’expériences ! En outre, le mentorat scolaire permet de lutter contre les inégalités car les élèves bénéficient d’un soutien personnalisé, de qualité, et d’une ouverture que ne permettent pas de la même manière l’école ou les familles. L’écart avec des élèves issus d’autres milieux se réduit grâce à ce type d’initiatives. Tout ce qui génère la compréhension respective et la levée des œillères est bon pour les personnes et bon pour la société ! »

 

Comment l’UE choisit-elle de s’impliquer et quel est l’impact concret d’un engagement au niveau européen ?

« Pour le moment, l’engagement européen autour du mentorat se fait par le biais du programme Erasmus +. Mais cela est insuffisant, car c’est peu visible et peu accessible. C’est pourquoi en avril 2019, j’ai demandé à la Commission, par le biais d’une procédure appelée « question écrite », si elle envisageait d’intégrer le mentorat dans le prochain cadre financier pluriannuel afin d’allouer des fonds supplémentaire à ce dispositif. Malheureusement, ce ne fut pas le cas, ce qui renvoie hélas à une problématique plus large d’adaptation du budget européen aux besoins des citoyens ! Je vais donc continuer à convaincre certains de mes collègues et à travailler pour que la Commission comprenne mieux l’intérêt du mentorat et lui donne toute la place qu’il mérite aujourd’hui. La capacité de persuasion repose sur la compréhension des enjeux. Ne serais-je pas en train de lobbyer ? Sans doute ; mais au sens positif du terme ! »

 

Selon vous, en quoi les initiatives d’échange de bonnes pratiques constituent-elles un enrichissement des approches du mentorat ?

« Ce dispositif existe dans presque tous les pays européens. Les façons de travailler sont différentes, ce qui peut être d’ailleurs intéressant. Je pense donc que mettre en relation les acteurs européens du mentorat permet d’échanger les bonnes pratiques : voir ce qui fonctionne dans un Etat, mais également ce qui a échoué. Les acteurs du secteur peuvent ainsi s’appuyer sur leurs voisins afin d’améliorer leur travail. 

Votre conclusion ?

Plus généralement, les secteurs économiques traditionnels sont organisés de longue date et les acteurs du numérique, plus récents, sont en train de le faire également : je considèrerais comme une erreur que l’économie sociale et solidaire, et parmi elle le mentorat, n’ait pas les moyens de se hisser dans la cour des acteurs de premier plan. C’est pour moi un enjeu fondamental. »

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*